Utopie

L'utopie n'est pas un luxe, c'est une nécessité.

Translate

samedi 4 novembre 2017

Le jeu politique et la chair à canon


Les politiques peuvent être indécents.

J'ai toujours apprécié les militants du FDG, nouvellement insoumis, cette frange de gauche qui a la bougeotte, qui râle, qui exige, souvent très souvent sensible à l'injustice sociale.
J'y ai des amis blogueurs et militants de longue date.
On s'est froissé durant la campagne. On s'est engueulé durant la présidentielle.
Fort heureusement, ça n'a pas duré.
Nous nous sommes rapprochés sur de nombreux thèmes, ici ou là, sur les Semeurs, je publie des textes chez eux qui ont bon écho. Cela rassure.
Et beaucoup d'insoumis sont de plus en plus critiques envers leurs représentants élus.
J'ai donc la même approche que Hamon au sujet des insoumis, pour moi, cette sensibilité, même si ce n'est pas la mienne complètement,  en est proche.
Tout comme sur certains sujets, je me sens proche du NPA.
Quand aux idées de droite que j'apprécierais en ce moment, je ne les entends pas.
C'est l'époque qui veut ça. Peut-être.


Mais il n'empêche que je n'arrive toujours pas à comprendre Mélenchon et à l'apprécier, comme avant, du temps de 2012 où j'aurais pu voter pour lui.

"Pour l'instant, c'est Macron qui a le point"


Le point, pas le poing.
Je l'ai écouté d'une oreille.
J'avais compris le poing, la pression, la coercition, le pouvoir.
Le côté répressif, en fait, régalien.
Cela me faisait penser à ces phrases ronflantes du matador dont il est coutumier.
Le Poing, pas le Point.


C'est en regardant dans ma boite mail ce matin, que l'évidence me saute à la gueule.
Mélenchon a bien dit:

"Pour l'instant, c'est Macron qui a le point"

Le point, comme un point dans un jury de télé crochet, comme dans un jeu , un match dans une compétition.
Comme si les militants étaient des supporters et les élus des joueurs.
On fait des paris, on se tape dessus , puis ensuite chacun fait sa vie.
Sauf que dans la vraie vie, ça se passe pas comme ça.
Les matchs politiques où Mélenchon, Macron ou d'autres, attribuent les bons et les mauvais points, ne s'arrêtent pas à la fin de ceux-ci.
Des gens peuvent en mourir, de qui emporte le point.
Tout le monde ne rentre pas chez lui tranquillement dans son HLM de riche et retourne à sa vie, comme si de rien n'était, il ne suffit pas d'éteindre la télé pour reprendre une vie normale.
La politique, ce n'est pas un jeu.

Il y a des gens qui en souffrent , des mesures que le gouvernement Macron édicte.
C'est ça le gros souci.
Et on s'en fout du titre de meilleur opposant à Macron, au fond.
On n'est pas dans une émission de télévision où le vainqueur gagne une enveloppe...quoi que...faudrait leur dire, aux Balkany, par exemple.

Quoi qu'on se demande si une certaine indécence n'envahit la scène politique, justement, de plus en plus...

Hier matin, nous nous retrouvions avec une Apolline de Malherbes hystérique, en mode roquet, qui harcelait Benoit Hamon sur la signification du mot Résistance....que voulait dire résister à la Macronie?
La journaliste est une Macron supporter, l'ère lui va bien, faut dire.
On sentait la privilégiée.

Au temps des guerres classiques du XVIIIème siècle, les généraux étaient tranquillement à regarder un tapis en tissu où des soldats de plombs étaient disposés pour figurer la chair à canon, on  envoyait ensuite tranquillement cette chair à canon se faire bousiller, étriper, réduire en bouillie.
Ensuite, les têtes couronnées rédigeaient des traités en comptant les points.
Que leur importait les morts et les éclopés?
Celui qui avait conquis la terre remportait le point.

La France mérite mieux que ça.
Nous ne sommes pas de la chair à canon pour satisfaire les ambitions des uns et des autres.
Et Mélenchon se demande pourquoi les jeunes ne votent plus, ne se révoltent plus?




samedi 28 octobre 2017

La Droite de Macron


On sentait la chose arriver depuis un moment.

Macron affirme son ADN. Celui de Droite, même si il se retient encore au Centre, on voit plus trop ce qu'il aurait de Gauche.

jeudi 12 octobre 2017

Un bébé avec une mitraillette : Macron


Jupiter a tranché:
Les malheurs des agriculteurs,ça suffit, donc on va se bouger le cul, les députés, préparez vos stylos et vos signatures, en Janvier, vous sortirez de votre formol doré aux bons soins de la Princesse pour ratifier les ordonnances sur les produits agricoles.

On en est là. Simulacre de démocratie, une chambre d'enregistrement qui n'a même plus l'initiative des lois, on paye des représentants du peuple censés porter nos revendications en vain. Jupiter a le dernier mot.



Le coup de génie de notre président:....
On va fixer le prix de vente en fonction du prix de revient à la base, afin que le paysan soit bien payé.
Oui, mais ce mec oublie que les intermédiaires, seuls eux, sont responsables du faible tarif pratiqué quand on achète un fruit ou de la viande, et que les centrales d'achats gonflent leur marge, et donc quoi qu'il se passe, le consommateur paie toujours la casse. Préparez-vous à payer vos tomates en pleine saison à des prix prohibitifs.
Et surtout, préparez-vous à acheter espagnol, vu que nous n'aurons plus les moyens d'acheter français.


De toute manière, c'est pas compliqué: comment gouverner sans aucun vécu? Macron n'a aucun enfant, n'en aura jamais, vu ce qu'il dit,  ne sait donc pas ce qu'est une famille, n'a aucune once d'empathie  là dessus. Il n'a jamais galéré, est passé de piston en piston, sa carrière d'arriviste a été bien négociée, certes mais comment combler un vide idéologique,  avec une maturité égale à celle d'un lycéen qui s'extasie devant sa maîtresse? Etenel adolescent qui croit refaire le monde avec des recettes éculées sorties de la Monarchie de Juillet ...On en aurait des choses à dire sur la psyché de ce type qui nous gouverne...


Un bébé avec une mitraillette. Aucun recul. Aucune vision à long terme. Et cet homme est à la tête d'un pays comme la France...




lundi 9 octobre 2017

Ambiance monarchique et décadence

Voir notre Président ne pas écouter le bon peuple, car il est forcément trop  stupide pour savoir ce qui lui convient, le bon peuple,  la populace, et on sait maintenant que le rôle de nos gouvernants, c'est d'attribuer arbitrairement aux chômeurs un boulot de merdre sinon ce sera le bordel.

 L'anarchie menace, le chaos est à notre porte.
On a besoin d'ordre, ma pauvre dame.
Si on serre pas la vis, les braves gens vont en pâtir.
Et donc, on va serrer la vis, leur montrer comment se comporter, surveiller la pureté de leurs pensées, les protéger contre eux-même d'ailleurs.
L'anarchie menace.

On fait passer des ordonnances sans tenir compte de l'avis du bon peuple, il ne faut pas du tout l'écouter, il ne sait pas ce qu'il dit, il pense mal, et la rue, faut jamais non plus l'écouter, elle fout le bordel.

Resserrer la vis, contrôler les gens, leur enlever de la liberté.

Garder ses privilèges, les renforcer même, au prix de l'appauvrissement des faibles, des quidams lambda, du bon peuple.

Et tout ça en voulant persuader les gens que cette méthode est novatrice, alors qu'elle ressemble furieusement aux périodes d'avant les Révolutions.

L'anarchie et le chaos menace. Les ennemis sont dans la place.
On a besoin d'ordre, ma pauvre dame.

lundi 19 juin 2017

Viva la #Technocratie avec Bruno Bonnell en #Macronie






Bruno Bonnell est le tombeur de Belkacem, enfin on le présente comme tel.

Invité ce matin chez Bourdin, présenté comme jeune député, on le voit manier la langue de bois comme un vrai pro.
Ce mélange subtil de politique, de lobbyisme, vu que ce Monsieur souhaite agrandir clairement sa société avec son mandat électif, vu qu'il croit :

-dans le futur où les robots seraient en charge des travaux pénibles....

-mais pas dans le futur où les gens sont en chômage de masse à cause des robots qui leur piquent le travail....

-à moins que ce soit le futur où Macron va ubériser le chômage en mettant tout le monde au RSA pour que les pauvres finissent par crever en survivant...


-ou le futur qui fait que les robots construisent des robots pour rien car il n'y a personne à nourrir, personne à fournir, plus personne pour acheter des robots en fait...car tout le monde aura fini par crever en survivant....

Bref, Bruno Bonnel n'est pas vraiment un visionnaire, car chaque robot enlève le travail à 10 personnes minimum, dix personnes qui ne consomment plus, à qui les usines à robot ne pourront plus vendre quoi que ce soit donc...


Seulement Bruno Bonnel se dit avoir la fibre sociale, que les socialistes qui seraient morts n'en ont plus et ses robots doivent changer notre Monde.... Admettons.


Mais il est évident que son mandat coïncide avec l'avènement des Technocrates. L'avènement de la Technocratie.

Celle où les spécialistes gouvernent pour notre bien et comme il n'y a pas de mal à se faire du bien...donc de faire prendre des décisions clairement lobbyistes pour favoriser sa société, par exemple, au passage, on va le faire, que ce soit au gouvernement ou à l'Assemblée.


Celle où on croit que les intérêts particuliers sont plus importants que les intérêts du peuple ou se confondent avec ceux du peuple, enfin où on essaie de nous faire croire ça, de nous faire avaler que quand Gattaz ou Bruno Bonnell vont bien, et bien nous aussi nous irions bien...

Voyons la définition de la technocratie selon la Toupie:

La technocratie désigne un système politique où prédominent les techniciens, les spécialistes et les experts dans la prise de décision. "Technocratie" s'applique aussi bien au gouvernement d'un Etat qu'à la direction d'une entreprise.

Le terme "technocratie" est en général utilisé avec une connotation péjorative pour dénoncer un certain type de pouvoir légitimé par la technique, par opposition au pouvoir légitimé par les citoyens, ce qui la rend incompatible avec la démocratie.

L'origine de la technocratie peut être la conséquence de la présence de plus en plus de techniciens et d'experts auprès des ministères ou des assemblées législatives, compte tenu du nombre et de la complexité des dossiers (aspects économiques, juridiques, scientifiques, etc.)


Car nous avons, dans le gouvernement Macron  I , et sans doute dans le deuxième qui s'annonce, nombre de techniciens, et spécialistes:

Sylvie Goulard dans la diplomatie et les méandres de Bruxelles aux Armées....

Richard Ferrand, le roi des montages locaux para-fonctionnaires  de la fonction semi- publique territoriale à l'Aménagement des Territoires....

Agnès Buzyn une lobbyiste nucléaire et de la médecine à la santé....

Une éditrice à la Culture, une lobbyiste des entreprises au Travail,  le Directeur de l'Essec à l'Education Nationale...


Viva la technocratie! Viva la Technolution...

Ah ben, au Royaume de Macron, la soupe est bonne...

mercredi 31 mai 2017

L'indécence de Jimmy Mohamed sur les revendications populaires



Hier, il y avait sur Numéro 23 et RMC l'excellente émission les Grandes Gueules où, comment, malgré les dénégations du FN, on voit que les personnes d'origine étrangères peuvent être tout autant réacs, et franchouillards, et peu enclins à la solidarité nationale et républicaine, bref le bidochon dans toute sa splendeur,  bien français dans sa connerie, c'est en tout cas mon avis.

Parlons de l'excellent représentant du Réac Assimilé Jimmy Mohamed.
Il ne comprend pas pourquoi les chauffeurs de matières dangereuses revendiquent  pour de meilleures conditions de travail.
C'est vrai que faut se contenter de peu quand on a des tonnes de matières enflammables toxiques au cul dans des conditions de circulation infernales, des heures longues et pénibles, à toucher le SMIC et à ne passer qu'une visite médicale une fois tous les 5 ans, mais de quoi ils se plaignent ces gens-là, hein?
C'est vrai d'abord!
Au bon temps des Rois, ils auraient eu droit à la pitance seigneuriale et à un coin de paille, hein?
Pourquoi on a fait la Révolution d'abord?

Monsieur Jimmy Mohamed est médecin et sa femme est sage-femme, à 16 euros de l'heure, mal payée selon lui, mais comme visiblement il ne sait pas comment c'est pénible d'être chauffeur routier et dangereux en plus, pour soi comme pour les autres, et trouve normal que les chauffeurs de matières dangereuses soient payés 9 euros de l'heure, avec les contraintes que leur boulot leur ordonne...
Nan, le Jimmy Mohamed , il s'en fout, il est médecin, et le souci que cela me donne, même si c'est bien la preuve par A plus B, effectivement, que la France produit autant de cons d'origine immigrés que de cons de souche, selon mon humble avis qui n'engage que moi, le gros souci, c'est que visiblement Jimmy Mohamed n'a aucune empathie donc me faire soigner par quelqu'un qui n'arrive pas à comprendre que des gens peuvent aussi en baver , car ils ont un métier différent du sien, qu'ils sont tout autant des membres à part entière de la Communauté Française....de la solidarité française et que tous nous faisons partie de la France, les médecins comme les chauffeurs routier...

Bref, des fois, mieux vaut entendre ça que d'être sourd mais j'ai trouvé Jimmy Mohamed très indécent sur la question, très indécent...

C'est dans l'air du temps, être utopiste est une tare, social une erreur, solidaire on devient "droitdelhommiste", humaniste et tolérant "islamogauchiste"....et le réac a le vent en poupe...jusqu'à l'indécence.


Crédit photo RMC/BFMTV: sur le débat avec Griveaux, l'image montre bien le chroniqueur des GG

lundi 29 mai 2017

Diplomatie Française : pour une poignée de rien (mais #Poutine de plus) #Macron #Trump

Même certains de mes proches s'enorgueillissent du geste de Macron à la G7 face à Donald Trump, moi, je n'ai pas suivi, étant absorbée par autre chose...
"Ah oui, il a bien fait, ah oui, il a tenu le choc..."
Quand j'ai découvert qu'il s'agissait d'une simple poignée de main...
Je me suis dit que c'était beaucoup de bruit pour rien.
Je me souviens des débuts de Hollande au G7...ah c'était grandiose, l'amitié avec Barack Obama de notre Pépère, Merkel boudait, Hollande a fait quelques coup d'éclats, il a limité les dégâts, notamment sur la Grèce et puis et puis... trois petits tours et puis s'en vont...
Puis rien...
Enfin si , des erreurs en cascade au plan diplomatique , à tel point que la France est devenu le satellite obéissant des USA, celui d'Obama. Même l'Angleterre était plus indépendante.
Il est vrai que l'élection de Trump change la donne, il devient moins évident de faire des papouilles au troll alors qu'avant, on avait le prince charmant, en terme d'image car ni l'un et l'autre ne ressemblent à ça, au fond.
Mais du zélé troisième couteau Hollande en accord avec Obama, il n'en est plus.
Macron vient d'être élu et on marche dans l'inconnu, ça pour être en marche...

Macron le pragmatique, sans doute va-t-il privilégier Poutine.
Poutine qu'il accueille à Versailles, je ne crois guère que ce soit une mise en scène, une maladresse sans doute.
Notre monde a changé et il est clair que l'attitude de Hollande sur Poutine a coûté des millions à notre agriculture.
Qu'on se le dise: je dois être une des personnes qui s'en fout le plus de Poutine. Mais la Russie, je m'en fous guère, j'aime les Russes et leur culture et je crois que de se couper de ces peuples est une erreur. C'est en outre une économie et un partenaire à ne pas négliger et  c'est très difficile d'essayer d'influencer une fédération et le pays qui en est à sa tête si on est fâché avec...Car si on veut que Poutine discute avec la République autonome de Tchétchénie afin que le massacre des homosexuels s'arrête, c'est pas en le traitant comme un pestiféré qu'on va arriver à quelque chose.
Et puis, quand on voit que Netanyahu comme d'autres sont reçus en grande pompe, je ne comprends pas ces indignations sélectives.

Notre diplomatie, de toute manière, est devenue inaudible, et a un poids qui se limite au néant.
Est-ce que Macron va être meilleur que cette poignée de rien?
Pour l'instant, de toute manière, entre deux élections, avant les Législatives, il n'est Président que par intérim.

Contributeurs

Citoyen Reporter

Palestine Libre Nouvelles

Rappel de la loi

Pour rappel : la provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une race ou une religion déterminée, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes (article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse).

La balise magique des liens en commentaires


Un bon truc afin de mettre des liens cliquables dans les commentaires: Vous mettez votre "lien" là où c'est indiqué et vous ajouté le texte qui l'illustre à la place de MOTS
http://www.commentcamarche.net/contents/496-les-liens-hypertextes

Pour me laisser un message par mail

About Me

Sites de référence

Compteur visites depuis le1/5/2012, mis en place le 10/6/2012

Compteur Global

scoop it

Nombre total de pages vues

Notre Devise Originelle

Notre Devise Originelle
A méditer